Coup de coeur : Geisha


Geisha, d'Arthur Golden 


Résumé :
"À neuf ans, dans le Japon d'avant la Seconde Guerre mondiale, Sayuri est vendue par son père, un modeste pêcheur, à une maison de plaisir de Kyoto. Dotée d'extraordinaires yeux bleus, la petite fille comprend vite qu'il faut mettre à profit la chance qui est la sienne. Elle se plie avec docilité à l'initiation difficile qui fera d'elle une vraie geisha. Art de la toilette et de la coiffure, rituel du thé, science du chant, de la danse et de l'amour : Sayuri va peu à peu se hisser au rang des geishas les plus convoitées de la ville. Les riches, les puissants se disputeront ses faveurs. Elle triomphera des pièges que lui tend la haine d'une rivale. Elle rencontrera finalement l'amour...
Écrit sous la forme de mémoires, ce récit a la véracité d'un exceptionnel document et le souffle d'un grand roman. Il nous entraîne au cour d'un univers exotique où se mêlent érotisme et perversité, cruauté et raffinement, séduction et mystère."

Le livre "Geisha", mélange de fiction et de réalité, nous plonge dans le Japon des années 30. On y découvre alors l'histoire de la belle Sayuri : séparée de ses parents dès son plus jeunes âge puis envoyée dans une Okiya (maison de Geisha), elle va être victime de plusieurs mésaventures.
Découragée, attristée, elle se liera finalement avec Mameha, une Geisha très populaire. Commencera alors une longue ascension semée d'embûches grâce à laquelle Sayuri, avec l'aide de Mameha, deviendra l'une des Geishas les plus convoitées de Kyoto.
Bien que Sayuri soit un personnage fictif, le mode de vie des Geishas dépeint dans ce roman s’appuie sur des faits réels : on y apprend comment les Geishas sont éduquées, quels arts leur sont enseignés et dans quel but, mais aussi de quelles manières sont-elles, au final, prisonnières de leurs conditions. En effet, les Geishas peuvent et doivent séduire : d'une élégance rare, elles apprennent à danser, chanter, jouer d'un instrument, se maquiller, avoir de l'éloquence, divertir les hommes. Seulement, elles ne peuvent réellement aimer. Bien souvent amener à charmer ou à épouser des hommes qu'elles ne convoitent pas, elles mènent une existence morose, où l'amour n'a pas sa place.
Le récit de Sayuri dérogera finalement à la règle, et elle nous contera une magnifique histoire d'amour.

Dans cette oeuvre, Arthur Golden nous conte un magnifique pays : celui du Soleil Levant. On y découvre sa culture, sa mentalité, ses traditions et ses croyances. L'univers dépeint dans ce roman est fascinant, on apprend beaucoup grâce à un récit remplit de détails et très bien renseigné. Le récit met aussi fin aux préjugés occidentaux liant Geisha et prostituée : une Geisha ne vit pas de son corps, mais de son art.
Malgré son travail anthropologique, l'auteur a cependant fait quelques erreurs qui seront à l'origine de grandes controverses. Mineko Iwasaki*, la véritable Geisha qui a inspiré le récit d'Arthur Golden n'a pas aimé que son identité soit révélée (à la page "remerciements" de l'auteur).
Elle a également dénoncé certains faits dans le récit qu'elle expose comme étant mensongers, notamment en ce qui concerne le mizuage (dans le livre, cela correspond à une vente aux enchères de la virginité d'une Geisha, alors qu'en réalité le mizuage est juste un rituel lié à âge).

Personnellement, malgré ces controverses sur quelques passages du livre, je l'ai trouvé très bien documenté, et j'ai apprécié le travail de recherche dont l'auteur a fait preuve. Ce roman n'est pas un livre d'histoire, il comprend des passages modifiés et imaginés. Cependant, on apprend beaucoup sur l'univers des Geisha, univers encore trop peu connu et qui s'éteint petit à petit aujourd'hui.
Je ne peux donc que vous conseiller ce roman si vous aimez vous aussi les écritures poétiques, les cultures mystérieuses, la magie des traditions mais surtout : la beauté de l'amour.


*Mineko Iwasaki est l'auteure du livre "Ma vie de Geisha", où elle souhaite rétablir la vérité sur le métier de Geisha à la suite de la publication du livre Geisha d'Arthur Golden.

You May Also Like

8 commentaires

  1. Coucou ma belle,
    Ce livre à l'air très intéressant, de temps en temps j'aime bien lire ce genre, où on en apprends parfois beaucoup.
    Passe une belle soirée, à très vite :)
    Marie.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou!
      Oui j'aime aussi beaucoup les livres où on apprend des choses, surtout que celui-ci reste une fiction donc il y a une réelle histoire très émouvante.
      Merci pour ton commentaire ma belle, bonne soirée :)

      Supprimer
  2. Bonjour.
    Je t'avoue que je ne suis pas très à l'aise avec le statut des Geishas. C'est sans doute la féministe qui sommeille en moi qui a du mal avec la question. Alors, même si l'histoire se termine bien, je n'ai jamais eu envie de lire le livre. Mais ta revue est intéressante. Je ne connaissais pas les controverses qu'il y avait eu autour...
    Bonne journée.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hello!
      Je comprends tout à fait ton point de vue, et c'est important de se demander si les droits de la femme ne sont pas sérieusement remis en question ici. Il y a différents points de vue, j'avoue qu'il y a une certaine soumission et une absence de liberté mais beaucoup de Geishas s'assume comme femmes et artistes indépendantes. Elles ont beaucoup de respect envers elles-mêmes, ainsi que leurs corps, elles ont beaucoup de pudeur ce que je trouve très honorable.
      Donc c'est un grand débat, mais je comprends ton avis.
      En tout cas je suis ravie que tu es appréciée ma revue, ça me fait très plaisir :)
      Bonne soirée.

      Supprimer
  3. Je suis ravie de tomber sur ta chronique car j'adore ce roman, il fait parti de mes indétrônables de ma bibliothèque ! Je le conseille dès que je peux et je me tâte à la relire prochainement. Et tu m'a intriguée avec le livre de Mineko Iwasaki ! Il faut que je le lise !!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je pense aussi lire le livre de Mineka Iwasaki! Ça peut être très intéressant d'avoir les deux points de vue et de pouvoir comparer :)
      Merci pour ton commentaire, belle journée!

      Supprimer
  4. Je te ré ecrit mon commentaire ma belle, car tu n'avais pas reçu le mien ❤️ Je te disais que tu m'avais donné envie de lire ce joli roman, et que c'était un plaisir de te suivre également par ici �� Je te fais de gros bisous ��

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci ma petite Manon pour ce gentil commentaire <3 (que j'ai enfin reçu ahah)
      Je te fais pleins de gros bisous, et j'ai hâte de lire tes prochains articles <3

      Supprimer

Rejoins moi sur Instagram