10 livres sur le féminisme à découvrir de toute urgence

by - 09:22



Le féminisme. Un mot tabou pour certains, mais tellement motivant pour d'autres.
Il ne faut pas avoir peur de le dire, peur de l'utiliser. Je suis féministe. Tu es peut-être féministe aussi.
En tout cas, laisse moi te dire que si tu es pour une totale égalité femme - homme, alors tu l'es. Et oui, partons loin des clichés qu'on peut lire sur internet : le féminisme, ce n'est pas la supériorité des femmes, c'est l'égalité des femmes et la défense de leurs droits.
Les droits de la femme ont, depuis toujours, été mis à mal. Aujourd'hui encore, dans de nombreux pays et même dans le nôtre, la liberté de la femme est menacée et il est impératif de continuer à se battre.
Nous ne sommes pas des objets, nous ne somme pas inférieures, nous comptons nous aussi et le respect de nos libertés ne devraient pas dépendre de notre sexe.

Ce sujet est des plus importants et c'est pour cela que j'ai décidé de vous présenter une liste de 10 livres abordant ce thème.
Vous pouvez suivre mes lectures ainsi que mes avis sur certains livres sur mon compte Instagram.
J'ai essayé de faire une sélection très diversifiée, contenant romans, recits autobiographiques, pièces de théâtre, bandes-dessinés, essais philosophiques et études sociologiques. J'espère donc que ces œuvres vont vous plaire!


Les Monologues du vagin, Eve Ensler

"J'ai décidé de faire parler les femmes, de les faire parler de leur vagin, de faire des interviews de vagins...,et c'est devenu ces monologues... Au début ces femmes étaient un peu timides, elles avaient du mal à parler. Mais une fois lancées, on ne pouvaient plus les arrêter. Les femmes adorent parler de leur vagin."

"Les Monologues du vagin" est sans doute l'une des oeuvre les plus reprises, les plus joué partout dans le monde. Cette pièce permet de donner la parole aux femmes, de les laisser s'exprimer sur leurs peurs, leurs fantasmes mais aussi leurs craintes les plus intimes.
Cette oeuvre est aussi à l'origine du mouvement féministe "V-Day", mouvement qui se bat contre les violences faites aux femmes. 
Un livre très intéressant, qui permet de voir la sexualité féminine sous un nouvel angle.




La Servante écarlate, Margaret Atwood

"Dans un futur peut-être proche, dans des lieux qui semblent familiers, l'Ordre a été restauré. L'Etat, avec le soutien de sa milice d'Anges noirs, applique à la lettre les préceptes d'un Evangile revisité. Dans cette société régie par l'oppression, sous couvert de protéger les femmes, la maternité est réservée à la caste des Servantes, tout de rouge vêtues. L'une d'elle raconte son quotidien de douleur, d'angoisse et de soumission. Son seul refuge, ce sont les souvenirs d'une vie révolue, d'un temps où elle était libre, où elle avait encore un nom."

Un roman bouleversant, nous plongeant dans un futur angoissant où les droits de la femme ne sont plus qu'imagination.
Cette dystopie choc est à l'origine de la série télé du même nom "The Handmaid's Tale", qui fait désormais fureur aux Etats-Unis.



Trouble dans le genre, Judith Butler

"Dans cet ouvrage majeur publié en 1990 aux États-Unis, la philosophe Judith Butler invite à penser le trouble qui perturbe le genre pour définir une politique féministe sans le fondement d’une identité stable. Ce livre désormais classique pour les recherches sur le genre, aussi bien que les études gaies et lesbiennes, est au principe de la théorie et de la politique queer : non pas solidifier la communauté d’une contre-culture, mais bousculer l’hétérosexualité obligatoire en la dénaturalisant. Il ne s’agit pas d’inversion, mais de subversion. Judith Butler localise les failles qui manifestent à la marge le dérèglement plus général de ce régime de pouvoir. En même temps, elle soumet à la question les injonctions normatives qui constituent les sujets sexuels. Jamais nous ne parvenons à nous conformer tout à fait aux normes : entre genre et sexualité, il y a toujours du jeu. "





Le Deuxième Sexe, Simone de Beauvoir

"Nous commencerons par discuter les points de vue pris sur la femme par la biologie, la psychanalyse, le matérialisme historique. Nous essaierons de montrer ensuite positivement comment la "réalité féminine" s'est constituée, pourquoi la femme a été définie comme l'Autre et quelles en ont été les conséquences du point de vue des hommes. Alors nous décrirons du point de vue des femmes le monde tel qu'il leur est proposé ; et nous pourrons comprendre à quelles difficultés elles se heurtent au moment où, essayant de s'évader de la sphère qui leur a été jusqu'à présent assignée, elles prétendent participer au mitsein humain."

Cette oeuvre, à la base, n'a pas été rédigé dans un but militant : l'auteure a juste voulu rédigé une sorte d'encyclopédie, réunissant toutes sortes de savoir. Malgré cela, cet essai représente aujourd'hui  LA référence en matière de philosophie féministe.



Beauté Fatale, Mona Chollet

"Décortiquant presse féminine, discours publicitaires, blogs, séries télévisées, témoignages de mannequins et enquêtes sociologiques, Mona Chollet montre dans ce livre comment les industries du « complexe mode-beauté» travaillent à maintenir, sur un mode insidieux et séduisant, la logique sexiste au coeur de la sphère culturelle. 
Sous le prétendu culte de la beauté prospère une haine de soi et de son corps, entretenue par le matraquage de normes inatteignables. Un processus d'autodévalorisation qui alimente une anxiété constante au sujet du physique en même temps qu'il condamne les femmes à ne pas savoir exister autrement que par la séduction, les enfermant dans un état de subordination permanente. En ce sens, la question du corps pourrait bien constituer la clé d'une avancée des droits des femmes sur tous les autres plans, de la lutte contre les violences à celle contre les inégalités au travail."





Culottées, Pénélope Bagieu

"Guerrière apache ou sirène hollywoodienne, gardienne de phare ou créatrice de trolls, gynécologue ou impératrice, les Culottées ont fait voler en éclats les préjugés. Quinze portraits de femmes qui ont inventé leur destin."

Une bande dessinée instructive nous contant le destin de femmes qui ont sû braver la pression sociale de leur époque afin de mener la vie qu'elles souhaitaient. 
Une belle mise en lumière de personnages féminins marquants et pourtant souvent oubliés des livres d'histoire.








La Cause des Femmes, Gisèle Hanimi

"Une jeune fille de seize ans, Marie-Claire, se fait avorter avec la complicité de sa mère. Employée de métro, mère célibataire de trois filles qu'elle élève d'une manière exemplaire, Mme Chevalier est jugée devant le tribunal de Bobigny. "Procès d'un autre âge ", disent les personnalités (médecins, savants, artistes) et les femmes citées par la défense comme témoins. L'association "Choisir" transforme le procès de ces femmes en acte d'accusation contre la loi de 1920 qui réprime l'avortement et, dans les faits, ne touche que les pauvres. En quelques semaines, l'affaire de Bobigny crée un mouvement d'opinion irréversible."

La cause des femmes est un livre qui explique le parcours de Gisèle Halimi en tant qu'avocate et militante pour la cause féminine. Cette oeuvre met en avant la désobéissance civique : refuser une loi pour en faire naître une autre. Permettre aux femmes de choisir de donner (ou non) la vie. Une liberté fondamentale.



King Kong Théorie, Virginie Despentes

« J'écris de chez les moches, pour les moches, les frigides, les mal baisées, les imbaisables, toutes les exclues du grand marché à la bonne meuf, aussi bien que pour les hommes qui n'ont pas envie d'être protecteurs, ceux qui voudraient l'être mais ne savent pas s'y prendre, ceux qui ne sont pas ambitieux, ni compétitifs, ni bien membrés. Parce que l'idéal de la femme blanche séduisante qu'on nous brandit tout le temps sous le nez, je crois bien qu'il n'existe pas. » 

A travers cet autobiographie, l'auteure nous parle de son rapport à la pornographie, au viol mais aussi à la prostitution tout en dénonçant les diktats véhiculées par la société aujourd'hui. Une belle réflexion sur la place de la femme dans la société et également sur l"émancipation masculine. 




Une chambre à soi, Virginia Woolf

" Je sais, vous m'avez demandé de parler des femmes et du roman. Quel rapport, allez-vous me dire, existe-t-il entre ce sujet et une "chambre à soi" ?, interroge Virginia Woolf en ouverture d'une conférence sur le féminisme qu'elle dispensa aux étudiantes de l'université de Cambridge. Avec une irritation voilée d'ironie, Virginia Woolf rappelle dans ce délicieux pamphlet comment, jusqu'à une époque toute récente, les femmes ont été savamment placées sous la dépendance spirituelle et économique des hommes et, par voie de conséquence, réduites au silence. Il manquait à celles qui étaient douées pour affirmer leur génie de quoi vivre, du temps et une chambre à soi. "

Le sujet principal de ce texte est la place des auteurs de sexe féminin dans l'histoire de la littérature. Woolf se penche sur les facteurs qui ont empêché l'accession des femmes à l'éducation, à la production littéraire et au succès.



Nous sommes tous des féministes, Chimamanda Ngozi Adichie

« Partout dans le monde, la question du genre est cruciale. Alors j’aimerais aujourd’hui que nous nous mettions à rêver à un monde différent et à le préparer. Un monde plus équitable. Un monde où les hommes et les femmes seront plus heureux et plus honnêtes envers eux-mêmes. Et voici le point de départ : nous devons élever nos filles autrement. Nous devons élever nos fils autrement. » 

Ce manifeste écrit a été rédigé à l'occasion d'une conférence pour la promotion de l'Afrique. Il vise donc particulièrement la condition de la femme en Afrique, et il est intéressant de voir les différences en fonction des cultures, quels progrès restent-ils à faire et quels moyens pouvont nous utiliser.





Et voilà, nous arrivons au bout de la sélection. N'hésitez pas à me dire si vous connaissiez ces œuvres et si vous en avez d’autres à me proposer. Et vous, un mot à dire sur le féminisme?

You May Also Like

1 commentaires

  1. Hello.
    Je n'en ai lu aucun, je ne lis quasiment que des polars. Mais j'ai commencé à regarder la série "La Servante écarlate". Et je la surkiffe. Elle sera d'ailleurs dans mes favoris de juillet.
    Bonne journée!

    RépondreSupprimer

Rejoins moi sur Instagram